Chiffre d’affaires : Définition, Calcul et Exemples

|

Le chiffre d’affaires, voilà un terme que l’on entend quasi quotidiennement aux informations… Mais quand on n’est pas entrepreneur soi-même – ou que l’on espère le devenir –, difficile de savoir précisément ce qu’il désigne !

Pourtant, c’est l’une des informations importantes – sans doute la plus importante – qui permettent de connaître la santé (ou non) d’une entreprise. On vous l’explique dans le détail, et on vous apprend à le calculer.

1. C’est quoi le chiffre d’affaires, au juste ?

On parle aussi de “CA” : le chiffre d’affaires, si l’on s’en tient à sa stricte définition, représente la somme des ventes de biens et de services effectuées par une entreprise au cours d’un exercice comptable, ce qui équivaut généralement à une année.

S’il est généralement calculé hors taxes (HT), on peut également inclure la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) dans le calcul. Quand c’est le cas, on parle non plus de chiffre d’affaires hors taxes, mais de chiffre d’affaires toutes taxes comprises (TTC).

2. À quoi sert le calcul du chiffre d’affaires ?

S’il faut impérativement connaître le chiffre d’affaires de son entreprise au moment d’établir la liasse fiscale – car cette dernière doit contenir, entre autres, un compte de résultat –, il s’agit également d’un indicateur clé pour l’entreprise.

Effectivement, le chiffre d’affaires permet de se faire une idée de la performance de cette dernière, mais aussi de son évolution. En comparant la croissance du chiffre d’affaires avec celle des concurrents, on va pouvoir évaluer si l’entreprise a conquis de nouvelles parts de marché, et dans quelles proportions.

Il faut néanmoins faire attention : cette seule donnée, dès lors qu’elle est décorrélée des autres indicateurs, ne permet pas d’évaluer l’état de santé d’un business. Si par exemple l’augmentation du montant des charges dépasse la croissance du CA…

C’est que quelque chose ne va pas et que le business n’est pas sur la bonne voie ! Pour obtenir des données fiables, il faut donc calculer d’autres indicateurs pour lesquels le chiffre d’affaires constitue un point de départ.

3. Quels indicateurs peut-on calculer à partir du chiffre d’affaires ?

Une fois que l’on connaît le chiffre d’affaires, on peut calculer d’autres indicateurs indispensables au suivi de l’activité. On pense notamment : 

  • l’encours client, qui désigne la totalité des créances accordées aux clients d’une entreprise à un instant T ;
  • le chiffre d’affaires par salarié, qui s’obtient en divisant le montant du chiffre d’affaires hors taxes par le nombre de salariés ;
  • la marge brute, qui représente la différence entre le prix de vente et le coût de revient total d’un bien ou d’un service ;
  • ou encore l’excédent brut d’exploitation (EBE), dont le résultat permet notamment d’identifier si l’activité est rentable ou non.

4. Calculer le chiffre d’affaires de mon entreprise, mode d’emploi

Que l’on opte pour un calcul mensuel, trimestriel ou annuel du chiffre d’affaires, deux options permettent d’obtenir le résultat : 

  • la première consiste à additionner les comptes de racine 70, autrement dit les comptes 701 (ventes de produits finis), 702 (ventes de produits intermédiaire), 703 (ventes de produits résiduels), 704 (travaux), 705 (études), 706 (prestations de service) 707 (vente de marchandises, 708 (produits des activités annexes), 709 (réductions commerciales accordées) ;
  • et la seconde consiste à utiliser la formule suivante : chiffre d’affaires = prix de vente x quantités vendues.

5. Calculer son chiffre d’affaires : un exemple concret

Pour que toutes les informations listées ci-dessus soient plus claires, prenons un exemple concret. Si votre activité est de vendre des fraises à 7 € /kg HT  sur le marché, et que vous en avez vendu 12.000 kilos au cours de l’année, le calcul sera le suivant :

7 € x 12.000 = 84.000 €.

Vous aurez donc enregistré un chiffre d’affaires de 84.000 € sur l’année, tout en sachant que pour évaluer la croissance de votre activité, il vous faudra mettre en perspective ce chiffre, par exemple en calculant la marge brute. La formule pour la calculer est la suivante : marge brute = prix de vente HT – coût d’achat.

Partons du principe que vous avez acheté les fraises à un producteur pour 4 € /kg, le calcul sera le suivant : 

7 – 4 = 3 €.

Une fois ce résultat obtenu, vous pourrez le transformer en pourcentage pour obtenir le taux de marge brute, en utilisant la formule suivante : (marge brute / chiffre d’affaires HT) x 100. Si vous obtenez un bon résultat, c’est le signe que votre activité est rentable !

6. Micro-entrepreneurs : quand et auprès de qui déclarer ?

Certes, il est possible (voire recommandé) de calculer son CA en continu au cours de l’exercice. Néanmoins pour les micro-entrepreneurs, effectuer cette tâche est nécessaire à des moments précis, et ce afin de bien satisfaire aux obligations déclaratives qu’entraîne le statut de la micro-entreprise. 

Effectivement, le régime d’imposition de la micro-entreprise est simplifié, mais il oblige tout de même ceux qui en bénéficient à déclarer leur chiffre d’affaires, soit mensuellement, soit trimestriellement.

Si vous êtes concerné, vous devrez donc faire la somme des factures encaissées chaque fin de mois ou trimestre pour la communiquer à l’URSSAF. Une fois le montant communiqué, vous devrez vous acquitter des cotisations sociales, respectivement de 12,8 % pour les activités de ventes et assimilées, et de 22 % pour les activités de prestations de services artisanales, commerciales et libérales.

Attention : notez bien que vous devez comptabiliser seulement les factures encaissées – pour lesquelles vous avez été réglé par votre client. Les factures éditées pour lesquelles vous n’avez pas encore reçu de paiement ne doivent pas être prises en compte dans le calcul. Pour faire la différence facilement, vous pouvez vous doter d’un logiciel de facturation, qui distingue les factures en attente de règlement de celles déjà soldées.

7. Quelques conseils pour optimiser son chiffre d’affaires

Trois actions permettent d’optimiser son chiffre d’affaires : vendre davantage de produits/services, augmenter le prix de vente de ces derniers, ou encore diversifier son offre. Explorons ces trois pistes :

Augmenter le volume

Si en tant que vendeur de fraises, vous vendez davantage de kilos de fraises, votre chiffre d’affaires va augmenter… C’est logique et mécanique. Mais comment vendre davantage ? Pour y arriver, vous devrez investir dans des actions marketing et commerciales; comme par exemple :

  • la création de nouvelles campagnes publicitaires ;
  • la mise en place de partenariats ;
  • l’exploration de nouveaux canaux d’acquisition – si vous vous concentrez sur le search engine marketing (SEM), il est peut-être temps de vous intéresser à l’email marketing pour ne citer que ce canal ;
  • l’application d’une stratégie de cross-selling, pour inciter les clients intéressé par un produit à ajouter un produit complémentaire à leur panier – pourquoi, si vous vendez à la fois fraises et cerises, ne pas proposer une offre intéressante sur les cerises au moment de payer ? Cela aura un effet immédiat sur votre chiffre d’affaires ;
  • et le recrutement, pourquoi pas, d’un commercial – qui saura peut-être trouver des débouchés supplémentaires pour vos fraises et vos cerises.

Bref, vous l’aurez compris : pour vendre davantage, il n’y a pas de secret… Il faut mettre en place une stratégie, faire des tests pour déterminer ce qui fonctionne le mieux, et surtout bien documenter ces tests – c’est la data que vous dégagerez de ces expériences qui vous permettra de savoir quelles actions portent le plus leurs fruits.

Attention cependant : tout le monde ne peut pas augmenter les quantités vendues. On pense notamment aux indépendants qui proposent leurs services à la journée – graphistes ou développeurs, par exemple. Dans une journée, le nombre d’heures n’est malheureusement pas extensible… Si c’est votre cas, vous devrez plutôt songer à augmenter votre tarif à la journée.

Augmenter le prix de vente

Deuxième option pour optimiser votre chiffre d’affaires : augmenter le prix de vos produits. Pourquoi ne pas passer le kilo de fraises à 8 € ? Certes, vous risquez de perdrez quelques clients, qui iront acheter leur barquette de fraises chez un concurrent moins cher… C’est généralement ce qui dissuade – à tort, vous allez comprendre pourquoi ci-dessous – les chefs d’entreprise de vendre leurs produits/services plus cher.

Mais vous vous apercevrez très vite que cette perte est la plupart du temps compensée par la croissance du chiffre d’affaires liée à l’augmentation de votre tarif au kilo, et que vous avez fait le bon choix en augmentant le prix de vente.

Diversifier son offre

La troisième option permettant d’optimiser son chiffre d’affaires, c’est la diversification de son offre de services/produits. En effet, si en plus des fraises et des cerises vous vous mettez à vendre des bouquets de fleurs, vous allez conquérir des parts de marché sur un marché différent de celui habituel… Et donc, en toute logique, engranger davantage de chiffre d’affaires !

Vous savez ce qu’il vous reste à faire pour optimiser votre chiffre d’affaires : plus qu’à tester différentes stratégies pour comparer les résultats et bien différencier les pistes à conserver de celles à écarter.

Questions fréquentes relatives au chiffre d’affaires

Pour résumer, voici les réponses à quelques questions souvent posées sur le chiffre d’affaires :

Quelle formule pour le calculer ?

La formule pour calculer le chiffre d’affaires est chiffre d’affaires = prix de vente x quantités vendues. Pour trouver le résultat, on peut aussi additionner tous les comptes de racine 70.

Le chiffre d’affaires se suffit-il à lui-même ?

NON. Pour se faire une idée de l’état de santé d’une entreprise, il faut connaître le chiffre d’affaires, mais pas seulement : des données comme l’encours client, la marge brute ou l’EBE sont nécessaires afin de savoir si l’activité est rentable.

Micro-entrepeneur : quand déclarer ?

Tout micro-entrepreneur doit déclarer son chiffre d’affaires plusieurs fois par an, à la fréquence de son choix – mensuellement ou trimestriellement. Le montant des charges correspond soit à 12,8 % (activités de ventes et assimilées), soit à 22 % (prestations de services artisanales, commerciales et libérales).

Comment optimiser son chiffre d’affaires ?

Pour augmenter son chiffre d’affaires, il est conseillé :

  1. d’augmenter son volume – vendre plus de produits ou de service – grâce à la mise en place d’actions marketing et commerciales ;
  2. d’augmenter le prix de vente de ses produit – vendre plus cher chaque unité afin d’avoir un total plus élevé ;
  3. de diversifier son offre – proposer davantage de produits/services différents afin que le client ait le choix.
Holded - Logiciel de Facturation

Nous recommandons

SIRH

Uncategorized

SIRH : Définition, pourquoi et comment le choisir ?

Balance générale

Derniers articles publiés

Tout savoir sur la balance générale d’une entreprise

Plan Comptable

Uncategorized

Quelle est la définition du plan comptable et comment le lire ?